SOLIDARITÉ ET RESPONSABILITÉ

Pour la première fois depuis sa création il y a plus de 20 ans, notre magazine municipal « Rencontre » ne paraîtra pas début avril pour les raisons exceptionnelles que chacune et chacun comprendront.

Nous espérons que nous pourrons, début mai, reprendre le rythme régulier de nos publications, ce qui signifierait que l’amélioration de la situation sanitaire serait en cours et que nous serions sortis ou en train de sortir de la période délicate à vivre mais incontournable du confinement.

Je souhaite néanmoins, dans ce contexte inédit par sa gravité pour une très grande majorité d’entre nous, vous adresser quelques mots moins d’une semaine après la tenue du 1er tour des élections municipales.

Ce premier tour aura suffi chez nous,  comme c’est le cas  depuis le scrutin municipal de 1989, pour décider du sort de la commune pour les 6 ans qui sont devant nous. Et c’est sans aucune ambiguïté que vous vous êtes prononcés en faveur de la liste que je conduisais, qui est arrivée en tête dans les 15 bureaux de vote de la commune, de surcroît à la majorité absolue dans 12 d’entre eux.

Je vous en remercie très sincèrement.

Nous aurons largement le temps de tirer les conclusions de ce scrutin lorsque les conditions générales seront redevenues normales. Je n’en dirai donc pas plus aujourd’hui car l’heure n’est certainement pas à prolonger une campagne électorale qui est désormais derrière nous.

L’installation du nouveau Conseil Municipal et l’élection du Maire et de ses adjoints, qui devait avoir lieu le 21 mars sont, vous le savez certainement, reportés à une date ultérieure qui sera fixée par le gouvernement lorsque, milieu mai, les autorités sanitaires auront rendu le rapport qui permettra de prendre Les décisions pertinentes qui garantiront la bonne tenue d’une telle séance qui, par sa nature, regroupe en un même lieu plus d’une cinquantaine de personnes.

La période qui s’est ouverte mardi midi avec la sage décision présidentielle de protéger les français en nous invitant à un confinement assez strict à notre domicile, est d’une durée réellement incertaine. Je ne peux qu’encourager chacune et chacun à la vivre sous le double signe de la solidarité et de la responsabilité.
Solidarité car nous devons soutenir, en les remerciant chaleureusement, tous ceux dont la fonction est vitale face à la crise sanitaire et aux souffrances endurées par ceux qui sont atteints par le virus.

Solidarité car nous ne devons pas hésiter à accompagner, par des gestes simples et protégés, nos proches, nos voisins, nos connaissances qui ont besoin de soutien et d’aide face, souvent, à l’âge, à la fragilité et à l’isolement.

Responsabilité car nous devons nous appliquer en premier lieu à nous-mêmes toutes les contraintes d’hygiène et de limitation la plus stricte des déplacements. Seule la somme de nos responsabilités individuelles assumées permettra de conjurer l’épidémie et de permettre à nos magnifiques personnels soignants de sauver le maximum de vie.

Durant cette période, la machine municipale tourne évidemment au ralenti mais assume, sous ma conduite quotidienne, le plan de continuité des services mis en place de façon très précise, dans le respect de toutes les instructions gouvernementales, par notre administration. Validé à l’unanimité lundi dernier par notre Comité d’Hygiène et de Sécurité, ce plan permet à toutes les démarches d’état civil obligatoires d’être assurées.

Il permet également, aux côtés de l’Education Nationale, d’accueillir dans nos écoles et centres de loisir les enfants des personnels soignants qui doivent pouvoir disposer de l’intégralité de leur disponibilité pour accomplir leur si précieuse mission.

Il permet aussi de prendre des nouvelles régulières et d’assister les plus fragiles d’entre nous.

Il permet enfin de garantir la propreté de la ville et la collecte régulière de nos déchets qui sont l’une et l’autre indispensables pour nous prémunir d’une aggravation du risque épidémique. Et je ne peux que vous engager à suivre régulièrement les informations et consignes données par le SIVOM.

Je tiens à remercier ici en votre nom la compétence, la disponibilité et le formidable sens de l’organisation et  de responsabilité de TOUS les agents de la commune qui interviennent ou sont immédiatement prêts à le faire là où il le faut et comme il le faut. C’est le cas en particulier en direction de nos aînés et de tous nos concitoyens fragilisés.

Je tiens également à remercier les bénévoles associatifs du secteur caritatif qui, en parfaite relation avec nous, apportent une contribution irremplaçable à l’accompagnement des plus faibles.

Et je vous remercie de continuer à « jouer le jeu ».

Respectant moi-même comme il convient les consignes de confinement, je suis néanmoins amené à circuler en ville et à me rendre en particulier quotidiennement à mon bureau pour l’exercice de mes fonctions de premier magistrat. Je constate à chaque instant combien les consignes sont respectées et combien chacun est attentif aux remarques qui peuvent lui être faites dans l’intérêt général.

Continuons ainsi, car c’est au carrefour de la solidarité de tous et de la responsabilité de chacun que se trouve la part qui nous revient pour faciliter au maximum le travail des soignants et l’amorce de la décrue de l’épidémie, avant qu’elle ne devienne le très mauvais souvenir qui restera en nous et que nous veillerons, tous ensemble, à évacuer au plus vite.

Profitez du beau temps de ce printemps qui nait aujourd’hui. Soyez toujours aussi sage et responsable.

Et donnons-nous rendez-vous, dès que possible, dans nos rues, nos parcs, nos manifestations festives, culturelles et sportives….

A très bientôt !

Votre Maire,

Guy GEOFFROY

L'actu
Retour haut de page