Messages du Maire



Bonjour à tous,

Il y a quelques minutes je quittais le Ministre des Transports M. Djebbari qui était venu rendre visite à un très important site Combs-la-Villais, le site logistique Logidis Carrefour, afin de comprendre comment s’étaient passés ces 2 mois de confinement et comment se déroule la période post-confinement, dans une des activités essentielles à la vie de notre pays quelques soient les circonstances, à savoir l’alimentation de chacune et chacun d’entre nous.
Il est ressorti ravi de cette visite ravi que l’entreprise avait tenu le choc et que donc à Combs-la-Ville, les 300 salariés de cet important groupe avaient pu contribuer à ce que la situation ne soit pas aussi dramatique, dans le domaine alimentaire, que l’on pouvait le craindre.

Il y a quelques jours, c’était notre Recteur qui est venu à Combs-la-Ville, se rendre compte des conditions dans lesquelles, dans un partenariat qu’il a lui-même jugé exemplaire, l’Éducation Nationale et la commune avaient pu surmonter les difficultés, nombreuses, prendre en compte toutes les contraintes, extrêmement nombreuses, qui auraient pu, si nous n’y étions pas parvenu, faire renoncer à cette amorce de retour de nos enfants dans les classes.
Le Recteur me disait, en sortant de sa visite, combien il était heureux de voir ainsi l’excellence de ce partenariat entre son administration et notre commune.

Et puis quelques temps auparavant, c’était notre Préfet qui venait en personne faire son marché à Combs-la-Ville, pour s’assurer que les conditions dans lesquelles nous avions demandé et obtenu le maintien de l’ouverture de ce marché couvert, étaient en totale adéquation avec les contraintes, très lourdes, qui avaient été portées. Et il me faisait savoir, encore toute à l’heure, puisqu’il était à mes côtés pour accueillir le Ministre, combien il avait été satisfait de voir la manière dont la commune accomplissait ses responsabilités.

Ces quelques exemples, pour vous dire que, dans l’ombre toujours, très souvent, mais dans l’action en permanence, la commune a été et reste, plus que jamais présente pour concourir à l’essentiel, c’est à dire, surmonter la crise et permettre, dans la vigilance et l’exigence de sécurité sanitaire qui continuent à s’imposer, le retour à une vie plus normale.

Nous allons ainsi poursuivre nos actions, la disposition des masques, qui avait été ralentie du fait des acheminements trop longs, reprend et va se poursuivre, et au terme de cette distribution, dans quelques jours, ou à peine quelques semaines, vous disposerez chacune et chacun d’entre vous de ces 4 masques réutilisables, lavables, que le Département et l’Agglomération Grand Paris Sud mettent à notre disposition pour vous servir.

Et puis va bientôt commencer cette grande opération « Je vis à Combs, j’achète à Combs », par laquelle nous souhaitons mobiliser les habitants, afin qu’ils soutiennent par le recours prioritaire à leurs services, à leurs commerces, à leurs entreprises, qu’ils soutiennent le redémarrage de l’activité et qu’ils aident à sauver leurs entreprises.

Et puis, lundi, nous allons installer, enfin, le nouveau conseil municipal que vous avez élu le 15 mars dernier. Nous désignerons, à cette occasion, le maire, votre serviteur, et les maires adjoints, avant, au fil des réunions qui vont s’échelonner en juin-juillet et dans les mois qui suivent, de permettre à la commune de relancer son action et notamment de relancer ses investissements pour concourir à ce que le pays attend et à ce qui est absolument indispensable, c’est à dire, le retour à une vie normale.

Le temps est clément, nous sommes dans un long week-end, profitez-en bien, soyez toujours aussi sages et responsables, c’est ce qui nous permet à tous de tenir bon et ce qui permet au virus, nous l’espérons ardemment, enfin, de nous quitter, enfin, de nous laisser tranquille.

Bon week-end à tous.



Bonjour à tous,

En cette période de début du déconfinement très progressif, il faut bien sûr garder avant tout, prudence et vigilance.

Prudence sur nos déplacements, vigilance sur l’ensemble des gestes et comportements protecteurs pour notre santé et celle des autres. Mais il faut également, puisque nous sommes en train de progresser, même très lentement vers un retour à la vie un peu plus normale que l’on espère proche et à laquelle on aspire tous de manière vraiment très forte, il faut déjà s’engager sur le début de l’après et c’est la raison pour laquelle nous avons souhaité et nous y travaillons depuis plusieurs semaines, proposer aux Combs-la-Villais, vous proposer, d’être des acteurs du soutien, de la relance et de la sauvegarde de nos commerces de proximité.

C’est la raison pour laquelle nous allons lancer dans les jours et semaines qui viennent, j’espère que fin mai nous aurons pu nous engager dans cette voie, une grande campagne de sensibilisation, de mobilisation de tous les Combs-la-Villais en faveur de leurs commerces, de leurs petites et moyennes entreprises notamment nos artisans, afin de permettre à ces entreprises qui ouvrent les unes après les autres et ont besoin de travailler pour pouvoir survivre de bénéficier de la population qui est la première à pouvoir apprécier la qualité de leurs services et donc à pouvoir y faire appel, c’est-à-dire vous et nous tous, dans nos achats et nos commandes quotidiennes.

Donc cette campagne que j’ai souhaité appeler, avec un slogan qui vaut ce qu’il vaut mais qui veut bien dire ce que nous souhaitons y mettre, « je vis à Combs, j’achète à Combs », est une campagne qui doit permettre d’être solidaires avec nos commerçants et artisans, d’avoir satisfaction dans nos achats, dans nos besoins, dans nos commandes et en même temps d’être en proximité, des acteurs parmi d’autres, mais des acteurs importants du sauvetage de nos entreprises. Nous sommes tous très désireux malgré les difficultés même en temps ordinaires d’avoir du commerce et de l’activité économique en proximité, on sait bien que c’est en temps ordinaires très compliqué, les temps sont extraordinaires, raison de plus pour nous mobiliser et aider au mieux de nos capacités, grâce à ce concours dont vous allez progressivement découvrir tous les tenants et tous les aboutissants, nous allons pouvoir, je l’espère, je le souhaite et je vous le demande, y contribuer.

Bonne fin de journée à tous, le week-end s’approche et je pense que mon prochain message, sauf s’il y avait – et je ne le souhaite pas bien sûr - urgence, sera pour le début de la semaine prochaine, donc très bon week-end à vous toutes et à vous tous et n’oubliez pas, vous habitez à Combs, vous achetez à Combs !



Bonjour à tous,

Nous sommes au deuxième jour du déconfinement, et je souhaitais revenir auprès de vous sur quelques questions très précises, très concrètes et vous en dire deux mots, dans l’attente bien sûr d’informations complémentaires les jours suivants.

La première information c’est les masques qui ont commencé à être distribués en provenance du Département et de Grand Paris Sud ce week-end.
 

La distribution de ce premier masque par habitant est pratiquement achevée et nous l’achèverons avec les livraisons complémentaires qui vont s’échelonner jusqu’à la fin de semaine et donc dans le week-end prochain au plus tard, le premier masque et les quelques ajustements qui en découlaient, auront été livrés au domicile de chacune et chacun d’entre vous. Puis viendront en fonction du rythme de livraison par le Département et par Grand Paris Sud des autres masques, le deuxième, puis le troisième, puis le quatrième, le mouvement est enclenché et je sais que beaucoup d’entre vous ont déjà manifesté leur satisfaction de cette mise à disposition par la commune au nom du Département et de Grand Paris Sud.

Le deuxième sujet c’est bien sûr un sujet qui occupe et qui préoccupe beaucoup, celui du début et de l’amorce de la reprise des cours pour un nombre qui restera très limité d’enfants au début et qui augmentera seulement si les conditions le permettent. Nous avançons pas à pas, aux côtés des écoles et en relation permanente avec notre Inspecteur de la circonscription. Les choses sont concrètement complexes, elles sont surmontées les unes après les autres et nous avons pris – et nous le tiendrons bien sûr – l’engagement de respecter à 100% le protocole sanitaire pour ce qui est des responsabilités de la commune. Les questions, je le répète, sont complexes, mais nous y faisons face avec les moyens matériels qui sont les nôtres et avec les moyens humains qui bien sûr - comme dans beaucoup de secteurs – restent limités pour les raisons que chacun peut comprendre.

Le dernier sujet c’est le marché. Notre marché fonctionne bien. Nous avons réussi à le conserver ouvert et ce sont plus de 500 personnes qui le fréquentent tous les week-end, j’en fais partie, et je peux attester de la très grande qualité de l’organisation, du sérieux mis par chacun à accepter les contraintes et de la satisfaction générale que chacun en éprouve.
Ce n’est pas parce que nous sommes déconfinés qu’il ne faut pas maintenir l’organisation visant à limiter le nombre de personnes présentes en même temps sous la halle couverte, c’est la raison pour laquelle j’ai pris la décision que – au moins jusqu’à la fin du mois de mai donc pour les trois samedis à venir – nous ayons exactement la même organisation pour un marché qui, je le répète, est ouvert de 8h à 13h le samedi matin ainsi que le mercredi à la satisfaction générale.

Je reviendrai bien sûr en fonction du niveau d’informations nouvelles sur chacun de ces sujets et sur d’autres les jours prochains. D’ici là ne considérez pas que le déconfinement permet à tous de tout faire, restons très, très, très prudents, très, très, très sérieux, très, très, très sages, c’est à cette condition que nous épargnerons pour chacun d’entre nous et pour tous les autres, le drame que constituerait l’obligation de reconfiner à nouveau. Cette obligation il revient pour une grande part à chacune et chacun d’entre nous de faire en sorte qu’elle ne s’impose pas.

Soyons optimistes, restons sérieux et à très bientôt.



Bonjour à tous,

À l’approche du déconfinement se mêlent pour chacun d’entre nous à la fois l’attente qui est très forte d’un peu plus de liberté, et la crainte qui l’accompagne bien évidemment de tout ce qui peut en découler. Et chaque jour les choses évoluent, des informations nouvelles qui doivent donc être en permanence actualisées.
Je vous avais parlé il y a quelques temps de la dotation en masques que grâce au Département et à l’agglomération Grand Paris Sud nous serions en situation de mettre à votre disposition au moment du déconfinement, je vais aujourd’hui vous donner les dernières informations précises que nous avons à ce propos.

Les masques arrivent enfin. Ce sont des masques lavables, réutilisables, qui vont commencer à être mis à votre disposition par une distribution dans les boîtes aux lettres à partir de dimanche prochain. Le premier masque sera distribué à tous les habitants entre le 10 et le 17 mai.
Puis jusqu’à début juin, les trois autres masques seront progressivement distribués au fur et à mesure qu’ils arriveront et qu’ils pourront donc être mis entre les mains de nos distributeurs.
J’ai demandé que pour le premier masque ce soit nos jeunes qui distribuent d’ordinaire notre journal municipal qui le fassent parce qu’ils connaissent bien les secteurs et pour les trois autres masques ce seront les élus de la commune qui viendront à votre contact pour vous les remettre et pour vous permettre d’adapter la mise à disposition de ces masques à la réalité de la composition de votre famille.
Un document accompagnera cette distribution qui vous permettra d’en savoir plus et qui vous permettra de vous reporter sur le site de la commune où jour après jour, les informations sont réellement actualisées.

Grâce à ces masques vous aurez un élément de plus – mais qui ne fera pas tout – pour votre protection et celle des autres. Je le dis une fois de plus au risque d’être insistant, que le masque seul ne garantit pas totalement la sécurité sanitaire de chacune, de chacun d’entre vous et de tous ceux que vous êtes amenés à côtoyer. C’est le masque, c’est les gestes barrières, se laver les mains régulièrement, c’est également les gestes barrières qui consistent à tousser ou éternuer dans sa manche et également à maintenir scrupuleusement une distance minimale d’un mètre et pourquoi pas d’un peu plus d’un mètre, qui permettront tous ensemble de continuer à vous protéger au-delà du déconfinement et qui permettront également que tout le monde soit protégé.
Je compte vraiment sur vous. Parce que c’est de votre santé et de celle de votre famille qu’il s’agit mais c’est également de la santé publique, c’est-à-dire de la santé de toute la collectivité des habitants de Combs-la-Ville et au-delà puisque les déplacements vont pouvoir recommencer de manière un peu plus large à partir de lundi prochain.

Demain c’est le 8 mai, le 8 mai c’est une fête nationale, c’est la fin de la guerre de 1939-1945, autre épisode extrêmement douloureux de la vie de notre Nation, et à l’occasion du 8 mai les cérémonies seront simplifiées à l’extrême puisque nous ne pourrons pas être très nombreux au Monument aux Morts quand demain à 11h je viendrai au nom de tous les habitants, de tous les élus et des associations du monde combattant, déposer une gerbe en l’honneur de ceux qui ont combattu pour la liberté de notre pays.
Je vous invite comme nous l’avons déjà fait sur le site, à dire comme vous le dites tous les soirs pour certains d’entre vous à nos soignants, merci à ceux qui ont combattu il y a plus de 70 ans pour notre liberté. Si vous avez un drapeau bleu, blanc, rouge chez vous, n’hésitez pas demain pour cette fête nationale, pour ce 8 mai, à le sortir en signe de reconnaissance pour ceux qui ont combattu et qui ont sauvé notre pays il y a 70 ans.

La période qui s’ouvre est celle du déconfinement. Il faut continuer à être sérieux, le masque vous y aidera, mais pas que, je compte sur vous, nous avons tous besoin les uns des autres dans le sérieux et la responsabilité.

A plus tard.



Re bonjour à tous,

Avec la date du 11 mai qui s’approche, celle du début dans notre pays du déconfinement, s’approche également une période qui, pour tout le monde est très délicate, celle de la reprise progressive de la scolarité pour nos enfants des écoles maternelles et élémentaires.

Nous avons beaucoup travaillé - nous continuerons bien sûr à le faire - Avec nos services mais également au contact de l’Education nationale et des parents, pour faire en sorte que cette rentrée progressive se déroule dans les conditions attendues c’est-à-dire celles d’une totale sécurité sanitaire pour tous, pour vos enfants bien sûr, pour les personnels enseignants évidemment ainsi que pour nos personnels qui sont au contact des écoles de par leur activité, qu’il s’agisse des ATSEM dans les écoles maternelles et de tous les personnels chargés de l’entretien ménager dans nos sites scolaires ainsi que notre restauration municipale.

Nous avions une attente, c’était celle d’un protocole sanitaire qui nous permettrait de prendre toutes les mesures permettant d’assurer la sécurité. Nous avons eu ce protocole sanitaire, il est définitif depuis dimanche dernier et depuis plus d’une semaine, puisque nous avions auparavant un projet, nous avons travaillé pour nous mettre dans les clous de ce protocole. Hier nous avions encore quelques incertitudes, elles sont en train d’être levées, et j’ai fait savoir aujourd’hui aux enseignants par l’intermédiaire de leur Inspecteur de la circonscription que tout serait en place, que 100% des dispositions du protocole sanitaire seront satisfaits lorsque à partir du 14 mai prochain, les enfants commenceront progressivement, lentement, mais dans la sécurité sanitaire de tous à reprendre le chemin de l’école.

Les enseignants se retrouveront pour deux journées de travail et de préparation sur le terrain de l’accueil des enfants le 11 et le 12. Les premiers enfants reprendront le chemin de l’école à partir du 14 pour les deux journées du 14 et du 15 et ce sera en priorité, nous l’avons décidé ce matin avec l’Inspecteur, les enfants des personnels considérés à juste titre comme prioritaires. Nous avons depuis le 17 mars accueilli tous les jours les enfants des personnels soignants et au fur et à mesure de l’extension de cette liste des personnels prioritaires, nous avons pris des dispositions, qui vont pouvoir prendre leur pleine mesure à partir du 14 mai. Et ce n’est qu’à partir du 18 mai, à partir des observations qui seront faites par les enseignants dans le fonctionnement de cette reprise, que pourront être envisagées, dans des conditions qui seront définies dans le courant de la semaine prochaine, l’accueil progressif des enfants de toutes les classes à commencer par celles qui ont été déclarées prioritaires par le ministère de la grande section de maternelle, du CP et du CM2.

Tout cela vous sera bien sûr précisé dans chaque école, par chaque directeur puisque la rentrée dans toutes les écoles de la commune se déroulera bien sûr selon un moule commun qui est celui du respect total des conditions sanitaires mais selon les dispositions particulières qui correspondront à chaque la réalité de chaque école, la physionomie de ses locaux mais également les moyens disponibles notamment en personnel de l’éducation nationale et en personnel de la commune. Tout cela vous le saurez au fur et à mesure. Sachez que au moment où va commencer le déconfinement, et à l’approche du retour de vos enfants à l’école, ce retour sera sérieux, responsable, aucun risque ne sera pris parce que aussi important que ce soit pour vous toutes et vous tous et pour les enfants eux-mêmes, ce retour progressif à l’école, il est fondamental qu’aucun risque ne soit pris, aucun risque ne sera pris je vous le confirme, et j’appelle donc les uns et les autres dans la concertation qui se poursuit, dans le dialogue, dans la formulation des questions toutes légitimes et dans les réponses très précises que nous pourrons y apporter, à faire en sorte que ce moment qui est un moment d’inquiétude, d’angoisse pour certains, soit un moment réussi, nous ferons tout pour qu’il le soit, il en va de l’intérêt des enfants, de l’intérêt des familles, et si on veut utiliser les grands mots, de l’intérêt du pays.

Bientôt le déconfinement, bientôt la reprise, douce, progressive autant qu’il le faudra, c’est nécessaire pour tout le monde, pour que cette phase importante du déconfinement soit une phase paisible, vécue comme il le faut, au-delà des inquiétudes et angoisses tout à fait légitimes que chacun peut avoir aujourd’hui.

Passez un bon week-end, à partir de demain c’est trois jours un peu différents, et à partir de lundi c’est des jours encore plus différents.

Bon courage à tous.



Bonjour à tous,

Nous sommes bientôt au mois de mai, bientôt au 11 mai, date entre guillemets fatidique qui nous a été confirmée pour le début du déconfinement tel que le Gouvernement envisage de le mettre en place dans notre pays et bien évidemment il y a une multitude de questions, toutes légitimes, qui se posent sur tous les aspects de ce déconfinement. Je ne vais bien sûr pas les aborder toutes, d’abord elles ne concernent pas toutes directement la commune, je voudrais, en évoquer trois.

La première : l’école.
Il est prévu que pour le premier degré, celui qui concerne la commune, les maternelles et les écoles élémentaires, cette rentrée se fasse progressivement à partir du 11. Je dis bien à partir du 11, et j’ai eu confirmation il y a quelques minutes lors d’une réunion avec l’Inspectrice d’Académie, que très probablement, le 11 et le 12 seraient des journées de pré-rentrée des enseignants et que les premiers enfants appelés à reprendre le chemin de l’école ne le feraient qu’à partir du jeudi. Ce qui veut dire que les deux premières semaines, n’auraient que deux jours par semaine éventuellement de classe puisque la semaine suivante est la semaine de l’Ascension et donc avec le jeudi et le vendredi qui n’auraient pas de classe.

Si je dis cela c’est pour dire que nous allons faire le choix à Combs-la-Ville et je sais dans beaucoup de communes, de la qualité et de la sécurité.
Qualité et sécurité qui veulent dire que l’objectif ne peut pas être un objectif de quantité.

Bien sûr, plus tôt nous serons sortis de la crise et plus tôt chacun pourra reprendre des activités normales, mieux ça sera. L’objectif, à partir du 11 mai n’est pas celui-là, il est de faire tout pour garantir la sécurité absolue au plan sanitaire des enfants qui seront appelés à retourner à l’école.

C’est pourquoi nous avons commencé à travailler avec l’Éducation nationale au niveau national, au niveau départemental, au niveau local, pour mettre en application le fameux protocole sanitaire dont nous avons eu le projet, 63 pages, très, très beau et très complet document, et qui deviendra un document définitif dans le week-end.

Soyez assurés que la commune n’acceptera pas que une classe puisse ouvrir sans que toutes les dispositions permettant d’assurer la totale sécurité sanitaire des enfants, des enseignants et de nos personnels soient garanties. Je m’y engage et nous aurons en fin de semaine prochaine par notre Inspecteur de l’Éducation nationale de notre circonscription, toutes les informations nous permettant - après la concertation étroite que nous aurons menée avec lui et avec les enseignants et avec les parents d’élèves - une rentrée qui sera la rentrée de la qualité dans la prudence et dans la sécurité plutôt que la rentrée dans la quantité avec le risque bien sûr, que beaucoup trop de choses nous échappent ce qui serait inacceptable.

Le deuxième mot pour les masques, je vous en ai déjà parlé. On avance. Les premiers masques gratuitement mis à disposition de chaque habitant de notre commune par le Département de Seine-et-Marne et par l’agglomération de Grand Paris Sud, vont arriver aux environs du 11 mai, on n’a pas aujourd’hui les dates précises et les quantités précises, on sait que ce sera dans ces dates-là et que ce sera progressif. Et nous sommes déjà en train de travailler à l’organisation pratique opérationnelle permettant que chacun des habitants commence - au plus près du 11 mai - à avoir un masque réutilisable lavable à disposition, dont nous assurerons nous commune, la distribution auprès de chacune et de chacun d’entre vous.

J’en profite pour rappeler ce qui me semble indispensable, à savoir que - avec le déconfinement, c’est-à-dire une certaine liberté retrouvée - le masque ne suffira pas. Il sera indispensable plus que jamais, de respecter ensemble tout ce que l’on appelle les gestes barrières : le masque bien sûr, mais également la distanciation physique, mais également le lavage systématique aussi régulier que possible des mains. L’un sans les autres n’a pas d’effet, il faut les trois en même temps. Donc le masque oui nous allons tout faire pour que vous ayez progressivement les masques qui ont été annoncés et dès que possible, mais ceci ne suffira pas tout seul.

Dernière information concernant la réouverture progressive des services municipaux et en particulier de notre Hôtel de ville, nous sommes également en train d’y travailler et nous aurons toute la semaine prochaine pour finaliser le plan global de réouverture progressive de nos services.

Sur tous ces sujets, l’école, les masques, la réouverture de nos services, prenez le temps aussi souvent que ça vous sera possible de regarder nos outils d’information, notre site, notre page Facebook. Les choses vont vite, elles évoluent - j’espère qu’elles n’évolueront pas de manière trop contradictoire d’un jour à l’autre, mais on ne sait jamais - raison de plus pour être très présents pour que l’information dont vous aurez la possibilité de disposer soit l’information la plus récente possible. Consultez donc régulièrement notre site et surtout, continuez au-delà du déconfinement qui s’approche, à respecter tout ce qui permet d’assurer votre sécurité et celle des autres.

Le Premier Ministre, et je crois qu’il a eu raison, a parlé de la responsabilité collective que nous assumons nous élus, aux côtés de l’État, en votre nom. Il a parlé également, à partir du 11 mai de la sécurité qui pourra être assurée grâce à la responsabilité individuelle, au civisme de chacune et de chacun d’entre nous. Sortir de cette crise globale qui nous concerne tous, c’est être solidaires, c’est être solidaires dans l’action, solidaires dans la responsabilité.

Je ne vous en dis pas plus, j’ai déjà été trop long, bon week-end à tous.



Bonjour à tous,

Je voudrais aujourd’hui évoquer avec vous une question qui est dans tous les esprits depuis la récente intervention du Président de la République et la conférence de presse du Premier Ministre dimanche dernier, il s’agit de la reprise progressive d’activité dans notre pays, à partir du 11 mai, en particulier dans nos écoles.

C’est un sujet qui vous est cher, qui concerne beaucoup de familles et qui fait partie des sujets les plus sensibles sur lesquels nous avons à nous pencher pour que soit garantie de manière absolue la sécurité de nos enfants au titre de leur santé bien évidemment.

Où en sommes-nous ?

Des directions ont été proposées par l’État par le ministre de l’Éducation nationale en particulier, mais ces directions ne sont que des pistes et rien n’est définitivement conclu sur le sujet.

Une concertation à tous niveaux, au niveau national, au niveau départemental, au niveau local, s’est engagée depuis le début de la semaine et elle va se poursuivre au moins jusqu’au 30 avril et si nécessaire au-delà afin que – si elle doit se dérouler à partir du 11 mai – la reprise de l’école pour certains, puis pour tous nos enfants, se fasse dans des conditions de sécurité sanitaire absolue.

Nous avons déjà posé un certain nombre de problèmes et nous allons avancer dans la résolution de toutes ces difficultés.

Deux maîtres mots commandent la concertation : la souplesse et la progressivité.

Souplesse parce que aucune commune ne ressemble à une autre, aucune école dans une commune ne ressemble à une autre et comme sont très sensibles les questions de promiscuité et donc de distance et comme nous ne savons pas exactement quels sont les enfants qui en priorité devront être admis dans nos écoles, il faut être souple dans la mise en œuvre des règles qui seront fixées.

Progressivité parce que comme l’a dit le Président, comme l’a rappelé le ministre, tous les enfants ne seront pas appelés à reprendre les cours le 11 mai au matin.

La première semaine sera celle de la remise en place progressive des enseignements. La deuxième semaine sera celle – si c’est possible – d’une l’augmentation du nombre de classes réouvertes et ainsi de suite jusqu’à la fin du mois de juin et jusqu’aux vacances de cet été.

D’ici là, je vous l’ai dit, la concertation est engagée, elle va se poursuivre.

Ce matin j’avais en tant que Président de l’Union des Maires du département, une conférence téléphonique avec l’Inspectrice d’Académie au cours de laquelle nous avons abordés un certain nombre de sujets sur lesquels nous progressons sans avoir conclu.

Et lundi dans l’après-midi, ici même, l’Inspecteur de l’Éducation nationale fera une réunion avec notre maire-adjoint chargé des affaires scolaires et notre directrice des questions éducatives pour commencer à faire la liste de tous les sujets qui se poseront école par école à Combs-la-Ville et sur lesquels nous devrons trouver des solutions.

Nous avons ce matin – au titre des Maires – demandé à ce que l’Agence Régionale de Santé nous fournisse au plus tôt un protocole sanitaire pour cette reprise des activités scolaires.

Nous devons et nous voulons savoir qui fait quoi ? Quelles sont les obligations des uns et des autres ? Est-ce qu’il faut nettoyer, désinfecter les salles une fois ou deux fois par jour ? Il faut que ça soit décidé et nous ferons ce qui aura été décidé.

Et puis, il faut bien sûr assurer les protections et en particulier, les protections à partir d’une des questions qui sont très sensibles, celle des masques. Nous avons eu réponse hier à la question que j’avais posée : au cas où les enfants devraient porter des masques - ce qui n’est pas affirmé aujourd’hui - mais dans ce cas, qui en aurait la responsabilité ? La réponse a été claire : c’est l’Éducation nationale qui aura la responsabilité de la mise à disposition des masques, s’ils sont nécessaires, pour nos enfants.

Vous voyez les sujets sont multiples, les questions sont toutes légitimes, les réponses sont difficiles à apporter dans l’instant mais elles devront toutes être apportées avant qu’une éventuelle réouverture et une rentrée progressive se fassent.

Ce que je peux vous affirmer c’est que, en tant que Maire de la commune, je ferai tout bien sûr pour accompagner l’État dans sa volonté qui est compréhensible d’aider à la reprise des activités scolaires, mais je ne le ferai que dans un cadre garanti qui permettra d’affirmer qu’aucun de nos enfants, aucun de nos enseignants, aucun de nos agents, ne soit en difficulté.

Je profite de ce sujet de conditions sanitaires pour revenir brièvement sur ce que je disais l’autre jour à propos des futurs masques réutilisables que nous allons recevoir.

Ces masques nous les aurons : deux au titre du Département, deux au titre de Grand Paris Sud, je ne reviens pas dessus.

Mais il faut que vous ayez toutes et tous à l’esprit que ces masques, même s’ils apportent une certaine protection, en eux-mêmes n’apportent pas toutes les protections. Elles sont, ces protections, indispensables dans leur ensemble, dans leur complémentarité, le masque seul ne garantit pas la protection, les autres gestes seuls ne garantissent pas la protection, seuls les masques, le lavage des mains, les distances, tous les gestes barrières dont on parle à juste titre, c’est l’ensemble de tous ces gestes qui permettra de mettre fin à l’épidémie après avoir empêché qu’elle se développe davantage.

Donc je le répète, les masques c’est un plus. Il sera très important qu’en toute responsabilité vous en assuriez l’entretien régulier pour qu’ils soient utilisables dans des conditions qui vous protègent et qui protègent les autres. Mais ils ne suffiront pas, il faudra continuer à se laver très régulièrement les mains, il faudra continuer à très régulièrement et scrupuleusement respecter ce que l’on appelle les gestes barrières.

Je ne vous embête pas plus, espérons que ce week-end soit aussi clément que les week-end précédents, espérons et je vous le souhaite, que nous puissions souffler un peu, continuer à progresser, en étant toujours aussi solidaires, toujours aussi responsables.

Bon week-end à tous.



Bonjour à tous

Depuis l’annonce par le Président de la République du déconfinement à venir à partir du 11 mai, beaucoup de questions se posent et elles sont toutes légitimes, en particulier celle relative aux protections en période de déconfinement et en particulier les masques.

Un bref rappel de ce que nous avons déjà fait.

Depuis le début de l’épidémie, depuis mi-mars, où les pouvoirs publics ont commencé à prendre des mesures à tous les niveaux, nous avons fait le maximum grâce au stock de masques jetables que nous avions en mairie pour venir en aide à ceux qui en avaient le plus besoin de manière urgente. Nos médecins, nos pharmaciens, nos EHPAD, nos personnels en relation physique avec ceux que nous servons en particuliers nos anciens et puis nous sommes intervenus en faveur de nos boulangers. Avant que chacun - dans le cadre de ses responsabilités - ne prennent le relais : les ARS (Agence Régionale de Santé) ont pris le relais pour les EHPAD et le Département et la Région ont fait des efforts considérables auxquels nous nous sommes asssociés pour la distribution des masques en direction des professionnels de santé et en direction de toute profession qui avait besoin en priorité d’être protégée.

Nous avons bien sûr veillé à ce que la collecte des déchets puisse se poursuivre grâce à la mise à disposition, à laquelle nous avons participé, de masques pour nos agents de la collecte, ce qui a permis que globalement cette collecte ne soit pas trop perturbée.

Vient maintenant la question des masques à l’usage de tous les habitants c’est-à-dire de nous tous. Ces masques qui doivent être différents, ils ne seront pas jetables, ils seront en tissu. Ils devront correspondre à la norme pour être protecteurs pour soi-même et pour les autres et des décisions importantes ont été prises la semaine dernière par les collectivités.

Le département de Seine-et-Marne, son président l’a annoncé jeudi, a déjà passé commande d’1,5 millions de masques, c’est-à-dire en gros un par habitant, et une deuxième commande du même montant sera passée.

Et nous avons décidé tous ensemble, nous les 23 maires de l’agglomération de Grand Paris Sud jeudi dernier, de passer commande au titre de l’agglomération et au profit des communes et de leurs habitants, de 700 000 masques c’est-à-dire deux fois 350 000 c’est-à-dire à nouveau deux masques par habitant.

Ainsi dès que les livraisons - qui vont s’échelonner évidemment à des dates que nous ne connaissons pas encore - vont pouvoir se faire, nous serons en mesure de mettre progressivement à la disposition de chaque habitant de nos communes et donc de chaque Combs-la-Villaises et chaque Combs-la-Villais, l’équivalent de 3 à 4 masques non jetables, réutilisables, lavables dans les conditions qui seront indiquées et qui permettront ainsi de reprendre progressivement nos activités tout en garantissant la solidité, la régularité de l’ensemble de ce qu’on appelle les gestes barrières.

Voilà ce que je voulais vous dire, je n’ai pas de date précise à vous donner mais sachez que à tous niveaux, celui de la commune, celui de l’agglomération, celui de l’Union des maires du département que je préside, nous avons depuis la fin de la semaine dernière commencé à réfléchir à tous les modes de distribution qui seront possibles et qui bien sûr s’adapteront au mieux à nos capacités et aux caractéristiques de chaque commune.

Soyez donc assurés que nous avons - depuis le début - fait tout ce que nous pouvions faire et dieu sait que nous avons fait beaucoup et que nous continuerons à faire et que le jour venu au moment du déconfinement, nos concitoyens, vous toutes et vous tous mes amis Combs-la-Villais, vous disposerez des moyens de vous protéger et de tous nous protéger.

Je termine ce long message par une brève de l’actualité.

Pour vous dire combien il faut continuer à être sérieux.

Il y a une dizaine de jours, quelques individus en mal d’occupation et probablement très enivrés ce sont amusés je mets des guillemets « à tirer des plombs » à proximité de notre EHPAD des Patios de l’Yerres, blessant légèrement une des salariés de ces Patios qui venait de terminer sa longue et pénible journée de travail. La police a fait un remarquable travail, a réussi à mettre la main sur le tireur et je voulais vous dire, vous le saurez par la presse, mais je vous le dis d’ores et déjà, que madame la commissaire, m’a informé ce matin que l’individu après sa garde à vue a été déferré en comparution immédiate devant le tribunal. Il vient d’être condamné à 18 mois de prison dont 6 avec sursis et il a été immédiatement incarcéré à Fleury-Mérogis.

Un exemple bien évidemment extrême, mais qui montre qu’il ne faut pas jouer avec le confinement aujourd’hui et qu’il ne faudra pas jouer avec les protections de tous pour le déconfinement demain.

La commune est de plus en plus à vos côtés pour participer à tout ce qui concoure à la protection et à la préparation de l‘après, nous sommes plus que jamais mobilisés, nous avons confiance en nous, faites-nous confiance mais surtout, aidez-nous par toutes vos initiatives en plus de celles que nous avons prises et qu’il nous revenait de prendre, aidez-nous à passer ce cap et à trouver le plus rapidement possible, dans la responsabilité de chacun et dans le courage collectif, de passer vers un avenir qui je l’espère, le plus vite possible, sera plus radieux pour chacune et chacun d’entre nous.

Très bonne journée à vous et à très vite pour d’autres informations.



Bonjour à tous,

Je voudrais aujourd’hui vous parler d’un sujet qui peut vous paraître anodin mais qui ne l’est pas du tout, c’est celui de nos déchets.

Vous avez constaté que depuis le début de la crise sanitaire nous avons été amenés au SIVOM - et la commune à ses côtés - à modifier les opérations de collecte des déchets et notamment à temporairement mettre un terme à la collecte des végétaux, à fermer nos déchèteries et à mettre un terme jusqu’à nouvel ordre à la collecte des encombrants.

Globalement, les choses se passent bien et nous avons de notre côté au SIVOM permis par une nouvelle organisation de limiter au maximum, de garantir donc la sécurité sanitaire à nos agents de la collecte qui sont en contact de déchets qui par nature, surtout dans la période actuelle, peuvent être des déchets préoccupants.

Ce que je voulais vous dire aujourd’hui, c’est de tenir bon. De continuer à respecter les consignes, de ne pas hésiter à aller sur le site du SIVOM ou sur celui de la commune pour prendre connaissance du détail de ces consignes et de leur évolution en fonction de la situation et des moyens que nous pouvons mettre en œuvre, et donc, de tout faire pour garder chez vous les encombrants que vous pourriez avoir et pour ne sortir que ce que vous avez à sortir en temps opportun.

L’information que je voulais vous donner pour terminer ce bref message c’est qu’en milieu de semaine prochaine, nous allons à nouveau collecter les déchets végétaux, donc le bac marron et tout ce que vous aurez pu mettre éventuellement dans des sacs en supplément. Nous allons le faire dans des conditions qui vont être précisées sur le site du SIVOM que je vous invite donc à regarder de manière régulière pour savoir à quel moment exactement nous, à Combs-la-Ville, nous serons concernés. Nous pensons qu’après cette récupération à laquelle nous allons procéder dans les jours qui vont suivre le milieu de la semaine prochaine, nous serons à partir du 11 mai, en capacité de reprendre la collecte régulière, les jours habituels de nos déchets végétaux.

Soyez comme vous l’êtes pour tout le plus disciplinés possibles pour que la période que nous vivons soit la moins pénible possible et surtout pour que, avançant tous ensemble, nous puissions accélérer le cap de la reprise d’activité, parce qu’ayant été sages, nous étions bien protégés de tous les risques que nous avions à surmonter, nous avons permis à la collectivité d’avancer et de retrouver le plus rapidement possible, une vie, la plus normale possible.

Bon week-end à tous.



Bonjour à tous,

Au début de cette cinquième semaine de confinement je souhaitais m’adresser à vous en quelques mots.
Tout d’abord pour vous remercier, depuis le 17 mars la population de Combs-la-Ville est dans son ensemble très disciplinée et très respectueuses des consignes indispensables qui ont été données par l’État et ceci doit se poursuivre.

C’est l’objectif de ce message. Puisque nous sommes à mi-chemin dans le confinement qui nous est imposé et qui doit nous être imposé, il faut le respecter. Il faut le respecter car si des progrès ont pu apparaître, ils sont encore fragiles, ils sont timides et pour qu’ils se poursuivent, pour qu’ils s’accentuent, pour qu’il n’y ait pas rechute avec une aggravation nouvelle de l’épidémie, il faut impérativement que - les uns et les autres - nous soyons, nous continuions à être tout à fait responsables. Et puisque vous l’avez été jusqu’à maintenant, je vous remercie de l’être encore même si chaque jour qui passe, chaque semaine qui passe rend les choses encore plus compliquées.

Et puis je voulais vous dire - et je vous en parlerai plus longuement dans d’autres messages - que pendant cette période la commune est totalement mobilisée.
Ses services bien sûr sont moins visibles que dans la période ordinaire, mais ils sont réels.

Nous sommes aux côtés de nos anciens, nous sommes aux côtés des plus démunis, nous sommes aux côtés des établissements qui ont besoin de nous.

Nous avons distribué des masques quand personne ne pouvait en distribuer, aux EHPAD, à nos pharmacies, bien sûr à nos personnels qui travaillent au quotidien en direction de nos anciens et de tous ceux qui ont besoin de nous.

Je voulais donc vous assurer que la commune s’est adaptée et continue à chaque seconde de s’adapter aux besoins, s’efforce d’être à votre disposition et vous apporte autant qu’elle le peut, toutes les réponses que vous attendez aux très nombreuses et légitimes questions qui sont les vôtres.

Portez-vous bien, prenez bien soin de vous et de tous ceux qui sont avec vous.

Respectez de manière très disciplinée, c’est in-dis-pen-sable, le confinement que la situation nous impose.

L’embellit n’est pas encore là, mais l’espoir renaît ! Grâce à vous, cet espoir va pouvoir se concrétiser le plus rapidement possible.

A très bientôt



Édito du Maire du 10 avril 2020

BONJOUR A TOUS !

Le confinement auquel nous sommes astreints depuis le 17 mars a profondément modifié, c’est évident, notre vie quotidienne et l’organisation de notre vie économique et sociale en est lourdement affectée.

Il faut impérativement tenir bon.

Nous le devons tout d’abord à tous ces merveilleux personnels soignants, dont de nombreux Combs-la-Villais qui, toujours au péril de leur propre vie, luttent jour et nuit pour sauver les milliers de victimes de cette terrible épidémie.

Nous le devons aussi, car si rien n’est définitivement garanti et puisqu’il est impératif de se garder de toute prétention de « tout savoir » sur ce qui se passe et sur ce qui se passera « après », il n’en demeure pas moins que le niveau atteint par l’épidémie est en train de culminer et qu’il ne descendra réellement, durablement et définitivement que si nous nous montrons individuellement et collectivement à la hauteur des enjeux.

En fait, les choses sont simples : nous sortirons d’autant plus vite et plus surement de ce drame collectif que nous aurons poursuivi l’effort de confinement et de respect de toutes les « barrières » aussi longtemps que les pouvoirs publics nous le demanderont.

L’activité de la commune ne s’est pas arrêtée depuis le 17 mars. Elle a considérablement évolué pour permettre tout d’abord d’assumer nos responsabilités à l’égard des plus fragiles, ce que nos formidables agents effectuent au quotidien, et pour accompagner toutes les priorités par des actions concrètes qui, au moment très critique de l’absence généralisée de masques, ont permis par exemple que le stock dont nous disposions soit mis à disposition de nos pharmaciens, de nos médecins, de nos EHPAD, de nos boulangers, de nos agents de collecte de déchets etc.

J’envisage, dès la semaine prochaine, de vous adresser régulièrement, sur le site de la commune, un petit message audio-visuel afin de vous informer en temps réel de ce que nous faisons et de vous préciser, au fur et à mesure de l’évolution nationale, les dispositions de « sortie de crise » que nous aurons à décliner localement.

D’ici là soyez assurés qu’au nom du Conseil municipal « sortant », toujours en activité et des nouveaux élus du 15 mars, dont l’installation a dû être reportée à une date non encore précisée, je suis avec l’ensemble des services en situation d’agir, même à distance, totalement mobilisé pour apporter la meilleure contribution possible pour permettre à chacun de traverser l’épreuve actuelle et ensuite d’en sortir en ayant veillé et en continuant à veiller à garantir l’essentiel, avec sérieux et un sens aigu de nos responsabilités individuelles et collective.

D’ici là, bon week-end à chacune et à chacun. Prenez bien soin de vous et des vôtres. Et continuez à respecter scrupuleusement et sans défaillance les consignes permettant que le confinement continue à être efficace et donc à sauver beaucoup de vies.

Bien sincèrement et fidèlement à vous,

Le 10 avril 2020, votre maire

Guy Geoffroy



Édito du Maire du 1er avril 2020

Pour la première fois depuis sa création il y a plus de 20 ans, notre magazine municipal « Rencontre » ne paraîtra pas début avril pour les raisons exceptionnelles que chacune et chacun comprendront.

Nous espérons que nous pourrons, début mai, reprendre le rythme régulier de nos publications, ce qui signifierait que l’amélioration de la situation sanitaire serait en cours et que nous serions sortis ou en train de sortir de la période délicate à vivre mais incontournable du confinement.

Je souhaite néanmoins, dans ce contexte inédit par sa gravité pour une très grande majorité d’entre nous, vous adresser quelques mots moins d’une semaine après la tenue du 1er tour des élections municipales.

Ce premier tour aura suffi chez nous,  comme c’est le cas  depuis le scrutin municipal de 1989, pour décider du sort de la commune pour les 6 ans qui sont devant nous. Et c’est sans aucune ambiguïté que vous vous êtes prononcés en faveur de la liste que je conduisais, qui est arrivée en tête dans les 15 bureaux de vote de la commune, de surcroît à la majorité absolue dans 12 d’entre eux.

Je vous en remercie très sincèrement.

Nous aurons largement le temps de tirer les conclusions de ce scrutin lorsque les conditions générales seront redevenues normales. Je n’en dirai donc pas plus aujourd’hui car l’heure n’est certainement pas à prolonger une campagne électorale qui est désormais derrière nous.

L’installation du nouveau Conseil Municipal et l’élection du Maire et de ses adjoints, qui devait avoir lieu le 21 mars sont, vous le savez certainement, reportés à une date ultérieure qui sera fixée par le gouvernement lorsque, milieu mai, les autorités sanitaires auront rendu le rapport qui permettra de prendre Les décisions pertinentes qui garantiront la bonne tenue d’une telle séance qui, par sa nature, regroupe en un même lieu plus d’une cinquantaine de personnes.

La période qui s’est ouverte mardi midi avec la sage décision présidentielle de protéger les français en nous invitant à un confinement assez strict à notre domicile, est d’une durée réellement incertaine. Je ne peux qu’encourager chacune et chacun à la vivre sous le double signe de la solidarité et de la responsabilité.
Solidarité car nous devons soutenir, en les remerciant chaleureusement, tous ceux dont la fonction est vitale face à la crise sanitaire et aux souffrances endurées par ceux qui sont atteints par le virus.

Solidarité car nous ne devons pas hésiter à accompagner, par des gestes simples et protégés, nos proches, nos voisins, nos connaissances qui ont besoin de soutien et d’aide face, souvent, à l’âge, à la fragilité et à l’isolement.

Responsabilité car nous devons nous appliquer en premier lieu à nous-mêmes toutes les contraintes d’hygiène et de limitation la plus stricte des déplacements. Seule la somme de nos responsabilités individuelles assumées permettra de conjurer l’épidémie et de permettre à nos magnifiques personnels soignants de sauver le maximum de vie.

Durant cette période, la machine municipale tourne évidemment au ralenti mais assume, sous ma conduite quotidienne, le plan de continuité des services mis en place de façon très précise, dans le respect de toutes les instructions gouvernementales, par notre administration. Validé à l’unanimité lundi dernier par notre Comité d’Hygiène et de Sécurité, ce plan permet à toutes les démarches d’état civil obligatoires d’être assurées.

Il permet également, aux côtés de l’Education Nationale, d’accueillir dans nos écoles et centres de loisir les enfants des personnels soignants qui doivent pouvoir disposer de l’intégralité de leur disponibilité pour accomplir leur si précieuse mission.

Il permet aussi de prendre des nouvelles régulières et d’assister les plus fragiles d’entre nous.

Il permet enfin de garantir la propreté de la ville et la collecte régulière de nos déchets qui sont l’une et l’autre indispensables pour nous prémunir d’une aggravation du risque épidémique. Et je ne peux que vous engager à suivre régulièrement les informations et consignes données par le SIVOM.

Je tiens à remercier ici en votre nom la compétence, la disponibilité et le formidable sens de l’organisation et  de responsabilité de TOUS les agents de la commune qui interviennent ou sont immédiatement prêts à le faire là où il le faut et comme il le faut. C’est le cas en particulier en direction de nos aînés et de tous nos concitoyens fragilisés.

Je tiens également à remercier les bénévoles associatifs du secteur caritatif qui, en parfaite relation avec nous, apportent une contribution irremplaçable à l’accompagnement des plus faibles.

Et je vous remercie de continuer à « jouer le jeu ».

Respectant moi-même comme il convient les consignes de confinement, je suis néanmoins amené à circuler en ville et à me rendre en particulier quotidiennement à mon bureau pour l’exercice de mes fonctions de premier magistrat. Je constate à chaque instant combien les consignes sont respectées et combien chacun est attentif aux remarques qui peuvent lui être faites dans l’intérêt général.

Continuons ainsi, car c’est au carrefour de la solidarité de tous et de la responsabilité de chacun que se trouve la part qui nous revient pour faciliter au maximum le travail des soignants et l’amorce de la décrue de l’épidémie, avant qu’elle ne devienne le très mauvais souvenir qui restera en nous et que nous veillerons, tous ensemble, à évacuer au plus vite.

Profitez du beau temps de ce printemps qui nait aujourd’hui. Soyez toujours aussi sage et responsable.

Et donnons-nous rendez-vous, dès que possible, dans nos rues, nos parcs, nos manifestations festives, culturelles et sportives….

A très bientôt !

Votre Maire,

Guy GEOFFROY

Retour haut de page